Des rencontres inoubliables !

par Jean Couvrette

Voici maintenant trois ans que j’ai l’occasion de collaborer à L’Envol et de vous entretenir sur les vins, ainsi que de vous faire des suggestions pour déguster ou accompagner vos repas.

Hervé Romat

Hervé Romat

Dans la présente chronique, qui marque l’arrivée de l’automne, je vais vous parler de deux belles rencontres que j’ai eu l’occasion de faire au cours des dernières semaines, en plus de vous faire quelques suggestions de mon comité de dégustation.

La première l’a été avec monsieur Hervé Romat, vigneron dans les Côtes-de-Bourg sur la Rive-Droite de la Gironde à Bordeaux. M. Romat est un grand connaisseur de vin. Il est propriétaire du Château Grand-Maison, producteur de la cuvés les Valades 2010, un vin dont je vous ai déjà parlé dans une chronique antérieure.

Hervé Romat est œnologue consultant pour plusieurs vignerons français et dans plusieurs pays. Son rôle est d’aider les vignerons à faire le meilleur vin et d’éviter les maladies de la vigne. Pour avoir du bon vin, il faut un bon terroir, le cépage qui va bien avec le bon terroir et une bonne température. C’est là que Hervé Romat intervient avec ses connaissances pour que le vigneron puisse avoir un vin sain et agréable à boire et à déguster.

Cette rencontre avec M. Romat a eu lieu à mon domicile en compagnie de membres du club des Amis du vin de Laval. À une question d’un membre, M. Romat a parlé pendant plus de quinze minutes de son terroir, de la vigne, l’âge des vignes, la vinification, les vendanges, la fermentation, la durée de la fermentation, la température, la mise en bouteille.

Il a également discuté des sulfites, des levures et du rôle des levures. Somme toute, une rencontre qui a passé tellement vite qu’un des membres n’a pu poser une question ! Merci M. Romat pour cette belle soirée.

La seconde visite, par une belle journée de juillet, fut celle d’un vigneron du Languedoc Roussillon, vin de France IGP, vin de pays l’Hérault AOP, Muscat de Mireval, un cépage muscat blanc à petits grains.

Pierre et Julie Viudes, deux vrais passionnés du vin, ont acheté leur vignoble et leur première vinification en 2010.

Nous avons goûté 6 vins. Le premier a été un de mes coups de cœur. La Rencontre IGP muscat sec au nez floral, le jasmin pêche miel en bouche, bon goût de raisin frais, belle acidité. 2015 a été une excellente année dans le Languedoc Roussillon.

Nous avons également goûté L’Ihédoniste, un vin doux naturel fait de vieilles vignes. Au nez beaucoup de fraîcheur, abricots ; en bouche du gras, beaucoup de fruits exotiques. Nous avons partagé ce beau vin avec une tarte au sirop d’érable de Rivière-du-Loup. Le mariage était parfait.

Ce que j’ai aimé chez Pierre Viudes, c’est sa passion de bien travailler ses vignes pour faire du bon vin. Quant à Julie, elle aussi est une passionnée qui goûte très bien et qui décrit tout aussi bien le goût de ses vins. Ce sont deux passionnés vraiment sympathiques. Une autre belle rencontre avec ces vignerons de la région de Montpellier.

Maintenant, place la dégustation.

Blanc

pajzos_tokajiChâteau Pajzos Tokaji Furmint 2015 – Hongrie

(15,15 $ – Code SAQ : 860668)

Cépage : 100 % Furmint ; alcool 13 % ; région Tokaj-Hegyalja.

Notes de dégustation : Arômes miel pêche, fleurs et fruit blanc ; en bouche la poire, du gras, miel, un peu la pêche, belle présence du fruit qui persiste en bouche.

Très bon rapport qualité-prix, servir à 11 degrés C, avec une guedille de homard, pétoncles poêlés, poulet, fromage doux.

Très bon vin que j’ai goûté avec des crevettes géantes, accompagnées de riz à l’estragon et persil, vraiment très bon.

 

Rouge

petit_grandLe Petit Grand 2014 – France

(15,30 $ – Code SAQ : 12285429)

Cépage : 80 % Merlot et 20 % Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc ; alcool 12 % ; région Bordeaux.

Notes de dégustation : couleur rouge foncé, vin sec ; arômes de cassis, fruits rouges ; en bouche noyau de cerise, prune, pointe d’acidité.

Vin agréable, servir à 15 degrés C, mettre en carafe 40 minutes, servir avec des saucisses pas trop épicées, poulet, pâtes, hamburger steak.

 

vieille_egliseLa Vieille Église – France

(15,20 $ – Code SAQ : 560748)

Côtes du Marmandais ; alcool 13,5 % ; région Sud-Ouest.

Notes de dégustation : couleur rubis ; arômes fraise, framboise ; en bouche belle vivacité, beaucoup de fruits, tanins présents mais agréables.

Bon vin pour le prix, servir à 17 degrés C, mettre en carafe 40 minutes, servir avec de l’agneau épicé, ragoût, rôti de bœuf, mijoté de bœuf.

 

charnoiseDomaine de la Charmoise Touraine 2015 – France

(18,15 $ – Code SAQ : 329532)

Cépages : 100 % Gamay ; alcool 12 % ; région Vallée de la Loire.

Les amateurs de Gamay seront servis à souhait. 2015 a été une grande année dans la Vallée de la Loire.

Notes de dégustation : couleur rouge foncé ; arômes vin très goûteux, fruits rouges ; en bouche épices, grande fraîcheur.

Très bon rapport qualité-prix, servir à 14 degrés C avec de la saucisse de porc, poulet, brochette de poulet à l’estragon, un vin qui accompagnera très bien une cuisse confite de canard.

 

piccini_chiantiPiccini Chianti – Italie

(19,95 $ – Code SAQ : 11768795)

Cépages : 100 % Sangiovese ; alcool 13 % ; région Toscane.

Notes de dégustation : couleur rubis ; arômes parfum floral, prune ; en bouche épices, prune, fruits rouges, tanins fondus, belle acidité.

Bon vin bien fait, servir à 16 degrés C, mettre en carafe 30 minutes, avec pizza, bœuf braisé, osso buco.

 

magellanMagellan Ponant 2013 – France

(16,30 $ – Code SAQ : 914218)

Cépages : 30 % Merlot, 30 % Syrah, 25 % Cabernet-sauvignon et 15 % Grenache ; alcool 13,5 % ; région Vin de Pays des Côtes de Thongue, Languedoc Roussillon.

Notes de dégustation : couleur rouge rubis foncé ; arômes de fruits rouges compotés, très beau nez ; en bouche suave fruits tendres, bonne longueur, beaucoup de fraîcheur, très beaux tanins.

Servir à 16 degrés C, mettre en carafe 20 minutes, avec un rôti de bœuf, bavette saignante, gigot d’agneau au romarin.

 

cailleteau_bergeronChâteau Cailleteau Bergeron 2012 – France

(20,05 $ – Code SAQ : 919373)

Cépages : 80 % Merlot, 10 % Cabernet-sauvignon et 10 % Malbec ; alcool 14 % ; région Côtes de Blaye Bordeaux.

Notes de dégustation : arômes de fruit rouge-noir intense, cassis, mûre, vanille (bois), épices, fleurs ; en bouche vin très bien fait, goûteux, très bonne longueur, tanins enrobés, goût léger de chocolat, fruits très murs.

Ce coup de cœur est un excellent vin, servir à 17 degrés C avec de la bavette de bœuf à l’échalote, côte de bœuf au jus, magret de canard rosé.

Voilà qui termine cette chronique. J’espère qu’elle vous aura fait découvrir de nouveaux vins pour accompagner vos recettes préférées et qu’elle saura vous plaire.

Je remercie les membres de mon comité de dégustation pour cette belle journée, ainsi que les agences Divin Paradis et la Société des vins fins.

Bonne dégustation et à la prochaine !

Note : Vous avez des questions pour notre chroniqueur, vous pouvez les acheminer par courriel à : aervl@videotron.ca, à l’attention de Jean Couvrette.

(NDLR – L’auteur de cette chronique sur les vins est un retraité de Ville de Laval, au Service de la vie communautaire, de la culture et des communications. Depuis plus d’une trentaine d’années, Jean Couvrette a comme passion le vin. Il est président et fondateur du Club des Amis du vin de Laval depuis 2003.)