De bonnes suggestions à bon prix pour l’été

par Jean Couvrette

Je vais débuter cette nouvelle chronique en vous parlant d’une autre belle rencontre avec un vigneron du Beaujolais, Patrick Le Bourlay et son fils Yan.

En visite au Québec, nous avons goûté son Juliénas cru du Beaujolais 2015, son Bourgogne Blanc et Noir, son Gamaret, des vins très bien faits.

M. Le Bourlay nous a expliqué qu’il met le moins possible de sulfite dans ses vins, pour laisser travailler la nature le plus possible pour que ses vins soient le plus fruité.

Voici l’histoire de notre vigneron

Vigneron depuis 1985, Patrick Le Bourlay, 53 ans, marche dans le pas de son père, lui-même vigneron depuis les années 1950. Travailler les vignes et faire du vin était pour lui une évidence !

Il commence par exploiter les vignes à Vauxrenard, petit village au Nord du Beaujolais (région viticole située dans le Sud-Est de la France), en appellation Beaujolais-Villages. En 1992, il acquiert une parcelle de vigne en Juliénas. Cette extension du domaine continue en 2006, à travers l’achat de deux parcelles de Brouilly. En effet, le Gamay, cépage unique du Beaujolais, s’exprime différemment selon la composition géologique des terroirs.

C’est en 2009 que l’histoire continue. Le domaine fait l’acquisition de 3 hectares de vignes en Bourgogne, en cultivant des cépages inédits dans le domaine : le Chardonnay (Bourgogne blanc), le Pinot Noir (Bourgogne rouge) et deux autres cépages, très peu connus et développés, mais qui se révélèrent être de vraies surprises, le Marsanne (blanc) et le Gamaret (rouge).

Pour Patrick, être viticulteur c’est aider la vigne à grandir en étant vigilant quant à ses besoins, mais aussi en maîtrisant les interventions faites pour la protéger. C’est d’ailleurs dans cette optique que l’exploitation est conduite en lutte raisonnée depuis les années 2000.

Les vendanges sont faites à la main, et tous les raisins sont emmenés au Château du Thil dans le petit village de Vauxrenard, pour y être vinifiés de façon traditionnelle. Patrick s’occupe de toutes les étapes nécessaires à la production d’une bouteille de vin sont réalisées dans le domaine. Une fois les vins mis en bouteille, ils sont distribués en vente directe en France, par le biais des salons et dans les brasseries parisiennes activement, en Belgique et en Allemagne.

Tout ce beau parcours est aussi une histoire de famille : c’est en 1986 que Patrick rencontre Odile durant la période des vendanges. Originaire de Bretagne, elle épouse le vigneron et son métier. Par la suite, trois enfants animeront la maisonnée et participeront activement au sein du domaine.

Depuis peu, c’est également au Canada que les vins sont distribués, par le biais de l’agence Vinatovin.

Le Domaine de Bourlay possède actuellement 10,5 hectares de vignes et obtient régulièrement des médailles sur les différents vins qu’il propose, notamment au Concours général Agricole de Paris. Il a également développé depuis 2003 l’activité de chambres d’hôtes afin d’accueillir les visiteurs au milieu des vignes et de partager les richesses de leur terroir.

Pour découvrir plus sur le vignoble, vous pouvez visiter leur site Internet, www.lebourlay.fr, ou leur page Facebook, Domaine le Bourlay.

Comme d’habitude, ce fut une très belle journée avec un vigneron passionné. Merci M. Le Bourlay.

Place à la dégustation !

L’été est déjà à nos portes. C’est le temps des BBQ de prendre un bon vin sur la terrasse ou sur le bord de la piscine.

Pour cette chronique, je vais vous faire découvrir des vins blancs, rosés et rouge avec un bon rapport qualité-prix, pour moi c’est très important.

 

Blanc

Dopff & Irion Cuvée René Dopff Sylvaner 2016 – France

(13,95 $ – Code SAQ : 13190018)

Cépage : 100 % Sylvaner ; alcool 12,5 % ; région Alsace.

Notes de dégustation : Vin sec, couleur dorée reflets verts ; arômes fruits blancs, côté minéral ; en bouche la poire, le citron frais, belle acidité, vin digeste, bon goût qui persiste.

Très bon vin pour le prix, servir à 11 degrés C, avec du poisson grillé, du filet de sole, des huitres canapés.

 

Pfaffenheim 2015 – France

(17,45 $ – Code SAQ : 914424)

Cépage : 100 % Riesling ; alcool 12,5 % ; région Alsace.

Notes de dégustation : Couleur jaune dorée ; arômes agrumes, fleurs blanches ; en bouche acidité présente, mais agréable, vin sec, petit côté minéral, citron, pamplemousse, belle longueur en rétro olfaction, bon goût d’agrumes.

Servir à 10-12 degrés C, avec des brochettes de crevettes arrosées de citron, des calmars, canapés de fruits de mer, huitres.

 

Bolla Pinot Grigio Delle Venezie 2015 – Italie

(15,55 $ – Code SAQ : 12494714)

Cépage : 100 % Pinot gris ; alcool 12,5 % ; région Vénétie.

Notes de dégustation : Couleur jaune paille ; arômes de poire, melon au miel ; en bouche du gras, rond, goûteux, vin sec, beaucoup de fruits.

Très bon vin. Servir à 12 degrés C, avec un spaghetti sauce blanche aux fruits de mer, pizza crevettes, pétoncles, calmars, moules Alfredo.

 

Rapitala Catarratto Chardonnay 2015 – Italie

(13,35 $ – Code SAQ : 613208)

Cépages : 70 % Catarratto et 30 % Chardonnay ; alcool 13 % ; région Sicile.

Notes de dégustation : Couleur or ; arômes d’abricot, fruits blancs ; en bouche tout en fruits, vin rond, du gras, longueur surprenante pour le prix, vin frais, on goûte le petit côté du chardonnay.

Très bon vin. Servir à 11 degrés C, avec coquillage, brochettes de poisson blanc, fromage.

 

Errazuriz Fumé Blanc 2016 – Chili

(13,55 $ – Code SAQ : 541250)

Cépages : 100 % Sauvignon blanc ; alcool 13,5 % ; région Aconcagua.

Notes de dégustation : Couleur or pâle ; arômes d’agrumes, pamplemousse ; en bouche très aromatique, acidité présente, belle longueur qui persiste, vin vif.

Servir à 12 degrés C, avec du poulet, du porc, fromage de chèvre, poisson blanc.

Amateur de Sauvignon blanc de la Nouvelle-Zélande vous allez aimer ce vin. Le 2015 a mérité une grappe d’or dans le Guide Phaneuf 2017. Bravo !

 

Rosé

Roseline Prestige 2015 – France

(14,65 $ – Code SAQ : 534768)

Cépages : 50 % Grenache, 40 % Merlot et 10 % Syrah ; alcool 13,5 % ; région Provence.

Notes de dégustation : Couleur pêche cuivre ; arômes très belle fraîcheur sent la rosée du matin, petit fruit des champs ; en bouche délicate de petits fruits, melon, vin très agréable, un côté racoleur.

Un rosé qui va vous charmer. Très bon pour le prix. C’est mon genre de rosé !

Servir à 8-10 degrés C, avec des brochettes de crevettes sur le BBQ, des brochettes de poulet du poulet, des saucisses douces, du filet de porc, en apéro entre amis.

 

Château Bellevue La Forêt 2015 – France

(14,55 $ – Code SAQ : 219840)

Cépages : 65 % Négrette, 15 % Cabernet sauvignon, 10 % Syrah, 5 % Gamay et 5 % Cabernet franc ; alcool 13 % ; région Fronton.

Notes de dégustation : Couleur cuivrée ; arômes fruits frais, la fraise ; en bouche fruits rouges bien murs, bonne longueur, plaisir immédiat.

Servir à 10 degrés C, avec du poisson grillé, du poulet, du tartare de bœuf, des saucisses douces. Très bon vin.

 

Si Rosa IGT Terre Siciliane 2016 – Italie

(14,50 $ – Code SAQ : 12521639)

Cépages : 100 % Syrah ; alcool 13 % ; région Sicile.

Notes de dégustation : Couleur saumonée ; arômes beaucoup de fraîcheur, petits fruits rouges des champs frais, la fraise ; en bouche fruits rouges bien murs, bonne longueur, du plaisir garanti.

Servir à 10 degrés C, avec du poisson grillé, du poulet, du tartare de bœuf, des saucisses douces. Très bon vin.

 

Lady Lola Rosato delle Venezie 2016 – Italie

(14,70 $ – Code SAQ : 13210015)

Cépages : 100 % Merlot ; alcool 12 % ; région Vénétie.

Notes de dégustation : Couleur rose pêche ; arômes douceur de petits fruits frais ; en bouche bonbon anglais, liqueur de petits fruits rouges, vin de soif. Idéal sur votre balcon par un beau soir d’été.

Servir frais à 8 degrés C, en apéro, avec canapés, salade de fruits frais, des saucisses italiennes douces, du bonheur !

 

Rosé des Appalaches 2016 – Québec

(14,15 $ / 750 ml & 8,90 $ / 375 ml – Code SAQ : 11373275)

Cépages : 100 % Pommes Lobo ; alcool 10 % ; région des Appalaches.

Cidre aromatisé de canneberges, cidrerie la Pomme du Saint-Laurent.

Notes de dégustation : Couleur cuivrée ; arômes la pomme cuite ; en bouche bon goût de pomme, le côté sucré ne ressort pas. Personnellement, je n’ai pas goûté le goût des canneberges.

Servir à 10 degrés C, avec une tarte Tatin, tarte aux pommes, salade de fruits, des pommes, des mangues, des abricots, du melon au miel, du raisin. Avec le jus de ce beau vin, il faut encourager les vignerons du Québec.

 

Rouge

Joseph Drouhin Bourgogne Pinot Noir 2014 – France

(25,00 $ – Code SAQ : 12157451)

Cépage : 100 % Pinot noir ; alcool 12,5 % ; région Bourgogne.

Notes de dégustation : couleur rouge cerise ; arômes de fruits rouges, cerises, cassis, la fraise, nez tout en douceur ; en bouche beaucoup de fraîcheur, vin velouté, tanins agréables, une longueur qui reste en bouche. Bon achat pour vous initier au pinot noir.

Servir à 14-15 degrés C, mettre en carafe 30 minutes, servir avec du poulet de Cornouaille, du gibier à plumes, du rôti de veau, du bœuf bourguignon, du filet de porc.

Belle maison, vin bien fait.

 

Les Jamelles 2014 – France

(13,15 $ – Code SAQ : 12990241)

Cépages : 100 % Merlot ; alcool 13 % ; Vin de Pays d’Oc, région Languedoc-Roussillon.

Notes de dégustation : couleur rubis foncé ; arômes beaucoup de fruits rouge-noir ; en bouche cassis, cerises, bon goût de merlot. Vin avec beaucoup de matière.

Vin agréable, servir à 15-16 degrés C, mettre en carafe 20 minutes, servir avec un hamburger, brochette de bœuf, saucisse, pizza froide.

 

Château du Grand Caumont 2013 – France

(12,65 $ – Code SAQ : 316620)

Cépages : 40 % Syrah, 20 % Carignan vieille vigne, 25 % Carignan noir et 15 % Grenache noir ; alcool 14 % ; appellation Corbières, région Languedoc-Roussillon.

Notes de dégustation : couleur rubis foncé ; arômes cassis, épices, violette ; en bouche ample, goûteux, fruits noirs, tanins enrobés, bon goût de fruits.

Servir à 16 degrés C, mettre en carafe 30 minutes, servir avec de la pizza, lasagne, rôti de bœuf, bœuf braisé.

 

Tsantali Rapsani Reserve 2013 – Grèce

(18,15 $ – Code SAQ : 741579)

Cépages : 33 % Xinomavro, 33 % Krassato et 33 % Stavroto ; alcool 13,5 % ; Mont Olympe dans la région Thessalia.

Notes de dégustation : couleur cerise foncée ; arômes fruits, de prune, de cerise noire, beaucoup d’arômes, épices ; en bouche du gras, des épices, beaucoup de matière, tanins fermes, mais bien faits.

Très bon vin pour le prix, servir à 16 degrés C, mettre en carafe 30 minutes, servir avec de l’agneau, une viande braisée, un steak au poivre, du rôti de bœuf, de la saucisse piquante.

 

Chapoutier Marius 2015 – France

(13,55 $ – Code SAQ : 11975196)

Alcool 13,5 % ; région Languedoc-Roussillon.

Notes de dégustation : couleur rouge cerise ; arômes fruits noirs, prune, mûre, épices ; en bouche vin avec beaucoup de matière, vin plein de tanins agréables. Beaucoup de fruits en bouche.

Un vin bien fait par Michel Chapoutier, un vigneron réputé du Rhône. Servir à 14-15 degrés C, mettre en carafe 30 minutes, on goûte le raisin cueilli à pleine maturité avec votre bœuf favori sur le BBQ, des côtelettes de porc, de la saucisse, des brochettes de porc et de bœuf.

 

Joel Gott Cabernet-Sauvignon 815 2014 – États-Unis

(23,70 $ – Code SAQ : 12257014)

Cépages : 100 % Cabernet sauvignon ; alcool 13 % ; région Californie.

Notes de dégustation : couleur rouge grenat ; arômes cassis, menthol, fruits rouges ; en bouche la vanille (bois), vin onctueux, cassis, style cabernet américain.

2014 a été une excellente année. Servir à 17 degrés C, mettre en carafe 30 minutes, servir avec rôti de bœuf, des côtes levées de porc ou de bœuf.

 

Château Grand Maison Cuvée Les Valades 2012 – France

(21,05 $ – Code SAQ : 12523677)

Cépages : 85 % Merlot et 15 % Malbec ; alcool 13 % ; région Côtes de Bourg Rive droite.

Notes de dégustation : couleur rubis ; arômes cassis, fruits rouges ; en bouche souple, beaux fruits de merlot, tanins soyeux.

Bon vin pour le BBQ, servir à 16 degrés C, mettre en carafe 20 minutes, servir avec du bœuf, un osso buco, un filet de porc, du poulet, de la dinde, un filet mignon.
Un bon petit Bordeaux pour le prix !

Voilà qui termine cette belle dégustation qui saura agrémenter vos soirées estivales. Je vous invite à me faire suivre vos questions, ainsi que vos suggestions.

Je remercie les membres de mon club de dégustation : Jean Jr, Stéphane, Philippe, Pierre, Vanessa et votre humble conseiller. Un gros merci aussi aux agences Amphora, Divin Paradis, Focus Cellar, Benedictus et les Vins Philippe Dandurand pour leur collaboration et leur générosité pour nous faire découvrir de nouveaux vins avec de très bons rapports qualité-prix.

À la prochaine !

Note : Vous avez des questions pour notre chroniqueur, vous pouvez les acheminer par courriel à : aervl@videotron.ca, à l’attention de Jean Couvrette.

(NDLR – L’auteur de cette chronique sur les vins est un retraité de Ville de Laval, au Service de la vie communautaire, de la culture et des communications. Depuis plus d’une trentaine d’années, Jean Couvrette a comme passion le vin. Il est président et fondateur du Club des Amis du vin de Laval depuis 2003.)